Guinée équatoriale: Feu vert pour le mandat d'arrêt à l'encontre du fils de l'ancien président Obiang

Avec Reuters

— 

Le parquet de Paris a levé le dernier obstacle à la délivrance d'un mandat d'arrêt international pour «blanchiment» contre le fils du président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang, a indiqué ce mercredi une source judiciaire.

Le procureur de Paris François Molins a donné le 4 avril son avis favorable à cette procédure demandée par les juges d'instruction Roger Le Loire et René Grouman, qui peuvent désormais lancer les polices du monde entier aux trousses du dignitaire guinéen, qui est ministre de l'Agriculture. Les juges estiment qu'il existe des soupçons de détournement de fonds publics dans l'acquisition en France par Teodorin Obiang d'un très important patrimoine, notamment immobilier.

Lors d'une perquisition de deux semaines en février dans un immeuble détenu par la Guinée équatoriale, avenue Foch à Paris, les magistrats français ont saisi des oeuvres d'art, du mobilier ancien, des vins fins et autres objets précieux d'une valeur globale estimée à plusieurs dizaines de millions d'euros. Le gouvernement de Guinée équatoriale, pays producteur de pétrole, avait vivement condamné par avance la décision de la justice française de réclamer l'arrestation et évoqué d'éventuelles représailles.