David Cameron en Indonésie pour tirer profit du dynamisme économique de l'Asie

© 2012 AFP

— 

Le Premier ministre britannique David Cameron est arrivé mercredi en Indonésie dans l'espoir de tirer profit du dynamisme de la première économie d'Asie du Sud-Est avec des contrats tel que celui, officialisé le jour même de 2,5 milliards de dollars pour l'avionneur Airbus.
Le Premier ministre britannique David Cameron est arrivé mercredi en Indonésie dans l'espoir de tirer profit du dynamisme de la première économie d'Asie du Sud-Est avec des contrats tel que celui, officialisé le jour même de 2,5 milliards de dollars pour l'avionneur Airbus. — Toru Yamanaka afp.com

Le Premier ministre britannique David Cameron est arrivé ce mercredi en Indonésie dans l'espoir de tirer profit du dynamisme de la première économie d'Asie du Sud-Est avec des contrats tel que celui, officialisé le jour même de 2,5 milliards de dollars pour l'avionneur Airbus.

Le dirigeant conservateur a atterri vers 12h30 (7h30 à Paris) à Jakarta pour une visite de deux jours, deuxième étape d'une tournée asiatique débutée mardi au Japon qui le conduira également en Malaisie et, selon des sources locales, en Birmanie vendredi. David Cameron deviendrait ainsi le premier chef de gouvernement occidental à s'y rendre depuis l'arrivée au pouvoir du nouveau régime il y a un an.

Première visite d'un dirigeant britannique depuis 2006

En Indonésie, où il s'agit de la première visite d'un dirigeant britannique depuis 2006, David Cameron consacrera ses efforts au renforcement des relations commerciales, dans l'espoir de compenser l'atonie de la croissance européenne par de juteux contrats passés avec la très dynamique Asie. Le déplacement verra ainsi la signature d'un contrat entre la compagnie nationale indonésienne Garuda, majoritairement détenue par l'Etat, et l'avionneur européen Airbus, a indiqué le président-directeur général de Garuda, Emirsyah Satar.

Ce contrat porte sur l'achat par Garuda de onze appareils long-courriers A330-300 pour 2,5 milliards de dollars au prix catalogue, a précisé le Pdg. Le contrat représente une bouffée d'air pour l'avionneur européen qui n'a enregistré que 90 commandes nettes au premier trimestre quand son rival américain en a engrangé 412. David Cameron entend ainsi se faire moissonneur d'emplois dans son pays, au moment où il peine à convaincre du bien-fondé de sa stratégie de rigueur alors que le spectre d'une nouvelle récession se rapproche du Royaume-Uni.

Environ 140.000 emplois britanniques dépendent du géant européen, selon son site internet, les ailes des appareils de l'avionneur étant fabriquées au Royaume-Uni. «Le commerce et les investissements figureront au coeur de l'ordre du jour. Le Premier ministre arrive avec une importante délégation commerciale d'environ 38 sociétés», ainsi que deux ministres (dont celui du Commerce), a expliqué l'ambassadeur britannique en Indonésie, Mark Canning.