Série d'attentats suicide en Afghanistan, 19 morts

Reuters

— 

Dix-neuf personnes sont mortes mardi en Afghanistan dans une série d'attentats suicide. Deux kamikazes, dont l'un vêtu d'une burka le couvrant de la tête aux pieds, ont fait sauter une voiture bourrée d'explosifs sur la route menant à l'aéroport d'Herat, dans l'ouest du pays. Huit civils et trois policiers ont péri, a déclaré le porte-parole du gouverneur de la province. Vingt-trois personnes ont été blessées dans l'attaque.

Dans la province d'Helmand (sud), bastion des insurgés islamistes, trois assaillants ont attaqué les bureaux du gouverneur du district de Musa Qala, tuant huit policiers. Deux kamikazes ont été abattus, mais le troisième a pu déclencher ses explosifs, précisent les autorités provinciales. La Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) commandée par l'Otan a estimé ce mardi que les taliban ne donnaient pas l'impression de planifier une grande offensive contre les forces afghanes et étrangères à l'occasion du dégel printanier.

«Ils se concentrent sur des attaques contre des postes isolés, des petits groupes, des avant-postes. Nous n'avons vu aucune action d'ensemble», a déclaré le général Carsten Jacobson, porte-parole de l'Isaf. Herat, proche de la frontière avec l'Iran, a été secouée en février par de grandes manifestations contre la destruction d'exemplaires du Coran sur une base de l'Otan, à Bagram. Selon des informations de presse, des officiels américains soupçonneraient des agents iraniens d'avoir encouragé les violences qui ont secoué l'Afghanistan pendant des semaines.