Les grandes dates de l'affaire Dutroux

— 

Le 22 juin 2004, la cour d'assises d'Arlon (sud-est de la Belgique) condamnait à la prison à vie le pédophile Marc Dutroux, coupable d'une série de rapts, viols et morts d'enfants en 1995-96.

Voici les grandes dates de la plus retentissante affaire criminelle de l'histoire de Belgique:

1989

26 avril: Marc Dutroux et sa compagne Michelle Martin sont condamnés respectivement à 13 ans et demi et 5 ans de prison pour l'enlèvement et le viol de cinq fillettes et adolescentes, avant de bénéficier de libérations anticipées.

1995

24 juin: Julie Lejeune et Melissa Russo, deux fillettes de 8 ans, sont enlevées à Grâce-Hollogne, près de Liège (est).

22 août: An Marchal, 17 ans, et Eefje Lambrecks, 19 ans, disparaissent à Ostende (nord).

1996

28 mai: Enlèvement de Sabine Dardenne, 12 ans, près de Tournai (ouest).

9 août: Enlèvement de Laetitia Delhez, 14 ans, à Bertrix (sud-est).

13 août: Marc Dutroux, un ancien électricien au chômage de 39 ans, Michelle Martin, 36 ans, et un marginal, Michel Lelièvre, sont arrêtés dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Laetitia.

15 août: Les aveux de Dutroux permettent de découvrir Laetitia et Sabine emmurées vivantes dans la cache d'une maison lui appartenant à Marcinelle, dans la banlieue de Charleroi (sud). Arrestation de l'escroc bruxellois Michel Nihoul, soupçonné de complicité avec Dutroux.

17 août: Découverte dans la résidence principale de Dutroux à Sars-La-Buissière (sud) des corps de Julie et Melissa, mortes de faim.

18 août: Dutroux et Lelièvre avouent l'enlèvement d'An et Eefje.

3 septembre: La police belge exhume d'une troisième propriété de Dutroux les restes des deux adolescentes flamandes.

25 septembre: Marc Dutroux est inculpé pour l'assassinat de son complice Bernard Weinstein.

14 octobre: Dessaisissement du juge Jean-Marc Connerotte, qui avait mis en avant l'hypothèse d'un éventuel réseau pédophile ayant bénéficié de protections.

20 octobre: "Marche blanche" de plus de 300.000 personnes à Bruxelles en mémoire des enfants disparus.

1997

15 avril: Une commission d'enquête du Parlement relève des irrégularités judiciaires et policières dans les enquêtes sur les disparitions d'enfants.

1998

17 février: La commission établit cependant que Dutroux n'a pas bénéficié de protections au plus haut niveau de l'Etat.

23 avril: Dutroux s'échappe du Palais de justice de Neufchâteau (sud-est). Il est arrêté quelques heures plus tard. Démission des ministres de l'Intérieur et de la Justice Johan Vande Lanotte et Stefaan De Clerck.

2003

30 avril: La justice ordonne le renvoi aux assises de Dutroux, Martin et Lelièvre. Elle crée la surprise et relance la thèse du réseau en ordonnant également le renvoi de Michel Nihoul.

2004

1er mars: Ouverture du procès Dutroux devant la cour d'assises d'Arlon.

14 juin: le jury se retire pour délibérer sur la culpabilité des quatre accusés.

17 juin: Le jury populaire de la cour d'assises d'Arlon déclare Dutroux coupable de l'enlèvement, la séquestration et le viol entre juin 1995 et août 1996 de six fillettes et adolescentes belges. Il le déclare également coupable de l'assassinat d'An et Eefje et responsable de la mort de Julie et Melissa.
Michel Lelièvre et Michelle Martin sont reconnus coupables respectivement des enlèvements et des séquestrations.
Le jury ne parvient pas en revanche à trancher la question de la responsabilité de Michel Nihoul dans les rapts d'enfants imputés à Marc Dutroux. Nihoul est acquitté de ces accusations à l'issue d'une nouvelle délibération à laquelle prennent part les magistrats de la cour d'assises. Il est déclaré coupable en revanche de trafic de stupéfiants.

22 juin: Marc Dutroux est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une "mise à disposition du gouvernement" de 10 ans, permettant de bloquer son éventuelle libération anticipée.
Michelle Martin est condamnée à 30 ans de prison, Michel Lelièvre à 25 ans. Michel Nihoul écope pour sa part de cinq ans de prison.

15 décembre: la Cour de cassation belge rejette les pourvois introduits par le pédophile Marc Dutroux et par son ex-épouse Michelle Martin contre leurs condamnations à la perpétuité et à 30 ans de prison, rendant définitives les peines prononcées en juin dernier à leur égard.