Moussab al-Zarqaoui n'est pas mort sur le coup

©2006 20 minutes

— 

Questions sur la mort d'Abou Moussab al-Zarqaoui. Alors que l'armée américaine a avoué vendredi que le leader d'Al-Qaida en Irak avait survécu au raid aérien, la presse dominicale britannique affirme qu'il aurait été battu à mort par des soldats américains. Une allégation « grotesque » pour le général Casey George, qui avait précisé vendredi les circonstances de sa mort. Premiers sur place, des policiers irakiens ont découvert Zarqaoui vivant (les cinq autres personnes présentes dans la maison sont mortes sur le coup), et l'ont placé sur une civière. Il était encore conscient quand les GI sont arrivés, puisqu'il a essayé de se lever et de s'enfuir. Selon le général, rien ne permet d'affirmer que le terroriste jordanien a succombé à autre chose qu'aux blessures reçues pendant le bombardement. Une autopsie a été pratiquée samedi, mais ses résultats n'étaient pas encore connus hier.

Par ailleurs, la branche irakienne d'Al-Qaida a annoncé avoir de nouveau prêté allégeance au chef du réseau terroriste, Oussama ben Laden. Elle a également décidé de préparer des opérations d'envergure contre l'ennemi.