Arrêt des violents combats entre milices rivales dans l'Ouest libyen

Avec Reuters

— 

Des combats entre milices rivales dans l'ouest de la Libye ont pris fin après l'envoi par le gouvernement de soldats pour instaurer un cessez-le-feu, annonce jeudi un porte-parole de l'armée libyenne.

«Nous sommes ici depuis la nuit dernière. Nous sommes sur la ligne de front pour séparer les deux camps et depuis la nuit dernière, il y a un cessez-le-feu», a déclaré un responsable du ministère de la Défense, Amara Ramadan, présent à Zouara, situé à 180 km à l'ouest de Tripoli.

Obus et roquettes

Les combats, qui ont opposé pendant quatre jours des membres de la communauté berbère, majoritaire à Zouara, et des miliciens arabes des villes voisines d'Al Djoumaïl et de Regdaline, ont fait au moins 18 morts. Ces affrontements trouvent en partie leur origine dans la guerre civile libyenne. Alors que les Berbères ont combattu les troupes kadhafistes, les populations arabes de la région sont restées majoritairement fidèles au «Guide» libyen.

Des journalistes de Reuters ont constaté à Zouara qu'il n'y avait pas de combats jeudi, une situation qui contrastait avec les jours derniers, quand la ville méditerranéenne était secouée par des tirs d'obus de mortier et de roquettes tandis que les hôpitaux tentaient de faire face à l'afflux de blessés. La semaine dernière, des affrontements entre groupes armés ont fait près de 150 morts dans l'oasis de Sebha, dans le centre du pays.