Syrie: De violents combats signalés à quelques kilomètres de Damas

Reuters

— 

De violents combats ont opposé ce jeudi l'armée et les rebelles dans plusieurs endroits de Syrie, y compris dans une localité proche de Damas, la capitale, où est attendue une mission de maintien de la paix de l'ONU. Des explosions et des tirs d'armes lourdes ont secoué la localité de Douma, à une douzaine de kilomètres du siège du pouvoir syrien, indiquent des militants, précisant que des colonnes de fumée s'échappaient de plusieurs immeubles.

Ce regain de violence intervient juste avant l'arrivée du général norvégien Robert Mood qui, à la demande de Kofi Annan, va tenter de trouver un accord permettant le déploiement d'observateurs dans le pays afin de veiller au respect du cessez-le-feu prévu dans le plan de l'émissaire de l'Onu et de la Ligue arabe. L'Observatoire syrien pour les droits de l'homme a indiqué que des renforts militaires ont été dépêchés à Douma où les combats qui se poursuivent ont fait des victimes dont le nombre n'a pu être établi.

L'observatoire a précisé que les forces gouvernementales ont tenté d'investir deux villages de la province d'Alep près de la frontière turque et qu'elles se sont heurtées aux rebelles pendant deux heures. «Des hauts-parleurs de mosquées locales ont appelé les membres de l'armée du régime à déserter et à rejoindre les localités», ajoute l'organisation d'opposition installée en Grande-Bretagne. Quatre soldats ont été tués et plusieurs civils ont été blessés, ajoute-t-elle. Dans la province voisine d'Idlib, un rebelle a été abattu par un tireur embusqué et trois civils ont été blessés dans des tirs dans la ville de Khan Cheikoune.