Les Saoudiens votent une loi contre le financement du terrorisme

Reuters

— 

L'Arabie saoudienne a adopté une législation interdisant le blanchiment d'argent sale au bénéfice des groupes «terroristes», comme le préconise le gouvernement américain depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Selon le ministre de l'Information, Abdoul Aziz Khoja, ce texte comprend "des règles relatives aux crimes de financement du terrorisme, d'actes terroristes et d'organisations terroristes", précise mardi le journal saoudien Arab Daily News.

Un autre texte est envisagé traitant tout particulièrement du financement d'activistes, allusion vraisemblable à un projet de loi contre le terrorisme actuellement soumis à la Choura (Conseil consultatif).

Le royaume wahhabite, allié stratégique de Washington dans la région, a commencé à lutter contre le financement des activistes au lendemain des attentats contre les Etats-Unis et de la vague d'attaques qui se sont produites sur son sol.

Selon un télégramme diplomatique confidentiel du département d'Etat américain datant de 2009 et diffusé par WikiLeaks, l'argent saoudien «constitue la plus importante source de financement des groupes terroristes sunnites dans le monde entier».