Pakistan: Les veuves Ben Laden condamnées à 45 jours de prison avant expulsion

AFP
— 
La justice pakistanaise a condamné lundi les trois veuves saoudiennes et yéménite d'Oussama Ben Laden à 45 jours de prison pour séjour illégal puis à être expulsées dans leurs pays avec leurs enfants, onze mois après le raid américain fatal au chef d'Al-Qaïda dans le nord
La justice pakistanaise a condamné lundi les trois veuves saoudiennes et yéménite d'Oussama Ben Laden à 45 jours de prison pour séjour illégal puis à être expulsées dans leurs pays avec leurs enfants, onze mois après le raid américain fatal au chef d'Al-Qaïda dans le nord — Adnan Ali afp.com

La justice pakistanaise a condamné ce lundi les trois veuves saoudiennes et yéménite d'Oussama Ben Laden à 45 jours de prison pour séjour illégal puis à être expulsées dans leurs pays avec leurs enfants, onze mois après le raid américain fatal au chef d'Al-Qaïda dans le nord.

Leur détention prolongée et longtemps sans motif a nourri les interrogations sur l'attitude des autorités pakistanaises, soupçonnées de vouloir dissimuler des informations sur les dernières années de Ben Laden, et notamment comment il a pu vivre tant d'années dans le pays sans être inquiété.

Les cinq accusées - les trois dernières épouses de Ben Laden et deux de leurs filles âgées de plus de 12 ans, l'âge de responsabilité au Pakistan - devraient sortir de prison, et donc potentiellement être expulsées, d'ici à deux semaines, a précisé leur avocat, Muhammad Aamir, aux nombreux journalistes massés devant la maison d'Islamabad cernée par les policiers où a eu lieu l'audience.

Les accusées encouraient jusqu'à cinq ans de prison

C'est dans cette grande bâtisse de deux étages que les trois veuves du chef d'Al-Qaïda et un nombre indéterminé de leurs enfants et petits-enfants sont confinés depuis plusieurs mois en résidence surveillée et à l'abri des regards.

A l'issue de trois heures d'audience, le juge a infligé à chacune des cinq accusées une peine de prison d'un mois et demi et une amende de 10.000 roupies (82 euros), a déclaré Zakarya Ahmad Abdulfattah, frère de la plus jeune des épouses de Ben Laden, la Yéménite Amal Abdulfattah, 30 ans. Les deux autres veuves condamnées sont les Saoudiennes Khairiah Sabar et Siham Sabar.

Les accusées, qui encouraient jusqu'à cinq ans de prison, purgeront le reste de leur peine dans la même maison d'Islamabad.

Le tribunal a également demandé au gouvernement de préparer les documents nécessaires au rapatriement dans leur pays des veuves et de leurs enfants «le plus vite possible», a ajouté Zakarya Abdulfattah.