Heurts en Cisjordanie et à Gaza pour la Journée de la terre

Reuters

— 

Des rassemblements palestiniens organisés ce vendredi à l'occasion de la Journée de la Terre ont donné lieu à de violents affrontements avec les forces de l'ordre israéliennes. Celles-ci ont fait usage de balles en caoutchouc, de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes pour disperser des lanceurs de pierres. Des tirs à balles réelles sur des manifestants qui se dirigeaient vers le mur frontalier ont fait un blessé grave dans la bande de Gaza, selon des médecins.

Une «marche mondiale vers Jérusalem» est prévue dans le cadre de ces manifestations annuelles organisées pour dénoncer l'occupation et l'annexion de terres revendiquées par les Palestiniens. Les forces israéliennes déployées aux frontières libanaise et syrienne ont été placées en état d'alerte, mais aucun incident n'a été signalé dans ces secteurs, où plusieurs manifestants avaient été tués l'an dernier.

Cinq arrestations

Des heurts ont en revanche éclaté à des barrages routiers de Cisjordanie situés au nord et au sud de Jérusalem. Des témoins en signalent également aux portes de la vieille ville, où la police limite l'accès à la mosquée Al Aksa. Un correspondant de Reuters sur place a assisté à l'évacuation de deux blessés après des affrontements à la Porte des Lions. Les forces de l'ordre font état de cinq arrestations à la Porte de Damas.

«Nous sommes décidés à marcher ensemble jusqu'à Jérusalem et, avec un peu de chance, nous passerons et nous y arriverons», a lancé un jeune homme masqué, faisant face à des militaires à Ramallah, ville voisine de Jérusalem. Des manifestants se sont rassemblés près du point de passage de Kalandia, aux abords de Ramallah. Des pierres ont été lancées en direction des forces israéliennes, qui ont repoussé les marcheurs à l'aide d'un canon projetant un liquide nauséabond. Des affrontements ont également éclaté à Bethléem, où des cocktails Molotov ont été lancés sur un mirador israélien.

La Journée de la Terre commémore la mort, en 1976, de six Arabes israéliens au cours de manifestations contre la confiscation de terres en Galilée, dans le nord d'Israâl.