Les négociateurs empêchés d'aller sur le terrain

— 

Une manifestation projunte à l'aéroport de Bamako a empêché jeudi la venue de chefs d'Etat ouest-africains de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) conduite par le président ivoirien, Alassane Ouattara. Au dernier moment, ils ont annulé leur venue au Mali, où ils devaient arracher un compromis pour le retour à l'ordre constitutionnel après le coup d'Etat militaire du 22 mars. Des dizaines de manifestants favorables à la junte, qui a chassé du pouvoir le président Amadou Toumani Touré, la semaine dernière, ont envahi brièvement dans la matinée le tarmac de l'aéroport de la capitale pour protester contre l'arrivée de cette délégation. Le déplacement à Bamako de la Cédéao était pourtant capital : trouver une issue à la crise née du putsch qui a eu lieu à quelques semaines de la présidentielle du 29 avril, alors même que le nord du pays est en proie à une nouvelle rébellion touareg dont certains membres avaient combattu l'an dernier pour Kadhafi.L. R. (avec Reuters)