Dmitri Medvedev s'en prend à Mitt Romney

Reuters

— 

Le président Dmitri Medvedev a pris à partie ce mardi à Séoul, Mitt Romney, candidat à l'investiture républicaine pour l'élection à la Maison blanche du 6 novembre, pour avoir taxé sur CNN la Russie d'«adversaire géopolitique n°1».

«S'agissant des clichés idéologiques, je m'inquiète chaque fois que telle ou telle partie utilise l'expression "ennemi numéro un"; cela a des relents d'Hollywood et d'une période particulière (du passé)», a-t-il dit à l'issue du sommet sur la sécurité nucléaire.

«Je conseillerai à tous les candidats à la présidence des Etats-Unis (...) de faire deux choses: d'abord, bien réfléchir avant de formuler leurs positions. (...) ensuite, bien regarder sa montre: nous sommes en 2012 et non au milieu des années 1970».