Russie: Excellente année pour le nucléaire

Reuters

— 

Malgré la catastrophe de Fukushima en mars 2011, l'agence fédérale russe de l'énergie atomique (Rosatom) a reçu l'an dernier deux fois plus de commandes de l'étranger pour construire des réacteurs nucléaires et son carnet de commandes représente 50 milliards de dollars sur les dix prochaines années.

«Nous étions conscients que nous risquions d'avoir une mauvaise année et que nous pouvions même perdre des contrats existants», a déclaré ce vendredi à des journalistes Sergueï Kirienko, ancien Premier ministre qui dirige aujourd'hui Rosatom.

Des bénéfices de 17 milliards de dollars

En réalité, a-t-il expliqué, le volume des contrats de construction de centrales nucléaires à l'étranger a presque doublé l'an dernier grâce aux commandes venues d'Asie. Rosatom construit actuellement des centrales en Chine, au Viêtnam, en Inde, en Iran et en Turquie. En janvier dernier, elle pouvait se vanter de la conclusion de 21 accords, contre 12 en janvier 2011, a précisé Sergueï Kirienko.

L'an dernier, les bénéfices de Rosatom ont approché les 500 milliards de roubles (17 milliards de dollars) et la production d'uranium russe a été en hausse de 35%, a-t-il ajouté.