Pays-Bas: Y a-t il eu des castrations dans un pensionnat des années 1950?

Reuters

— 

Le Parlement néerlandais a demandé ce mardi l'ouverture d'une enquête sur des rumeurs faisant état de castrations de jeunes garçons, soupçonnés de penchants homosexuels, dans un pensionnat catholique dans les années 1950.

Le débat a été lancé à la Chambre par la députée Khadija Arib à la suite d'un article du journal NRC Handelsblad faisant état de cas de castration dans un pensionnat catholique il y a une soixantaine d'années.

L'Eglise catholique des Pays-Bas s'est dite prête à coopérer avec les enquêteurs pour vérifier la véracité de ces allégations.

D'après NRC Handelsblad, la commission d'enquête Deetman, mise sur pied en 2010 par la conférence des évêques et la Conférence religieuse néerlandaise, a été informée de ces rumeurs mais a écarté le sujet faute de preuves suffisantes.

Castré après avoir été violé

Toujours selon le journal, un jeune homme, Henk Hethuis, aurait été castré à la demande de prêtres catholiques en 1965 après avoir été violé par des ecclésiastiques. Hethuis et une dizaine d'autres jeunes hommes auraient été ainsi castrés pour «soigner» leur homosexualité.

Mercredi, le député libéral Van der Steur va proposer au Parlement d'entendre Wim Deetman et d'autres membres de la commission, a dit une porte-parole du Parti libéral.

A la mi-décembre, la commission Deetman a indiqué que plusieurs milliers d'enfants avaient été victimes d'abus sexuels au sein de l'Eglise catholique aux Pays-Bas depuis 1945.