Nigeria: Boko Haram exclut de négocier avec le gouvernement

Reuters

— 

Un porte-parole de Boko Haram a déclaré ce mardi que la secte islamiste nigériane excluait toute négociation avec un gouvernement de «mécréants» qui «n'est pas digne de confiance».

«Le Dieu tout-puissant nous a enseigné que les mécréants ne respectaient jamais leurs promesses. En conséquence, nous repousserons dorénavant toute proposition de dialogue», a dit Abou Qaqa, qui a appelé tous les musulmans du pays à se joindre au combat de Boko Haram en vue d'instaurer la charia, la loi islamique.

Des policiers attaqués

Des contacts préliminaires avaient été pris la semaine dernière entre les autorités et le groupe islamiste afin de mettre un terme à des mois d'attentats et d'attaques qui ont fait des centaines de morts, surtout dans le nord du pays.

Mardi, un barrage de la police a été attaqué par des hommes à moto à Sharada, dans l'Etat de Kano. Un policier et deux civils ont été tués, ont annoncé les autorités.