Soudan: Six rebelles du Darfour condamnés à mort

Avec Reuters

— 

Six rebelles darfouris du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), dont un chef militaire, ont été condamnés à mort ce mardi par un tribunal soudanais, selon l'avocate de l'organisation.

«Le juge a demandé l'exécution de six des accusés et a condamné le septième à dix ans de prison parce qu'il est âgé de 73 ans», a déclaré Tohany Abdelrahim, précisant qu'ils étaient jugés pour terrorisme et port d'armes illégal. Gibreel Adam Bilal, porte-parole du JEM, a dénoncé une «injustice» et a accusé les services de sécurité soudanais d'avoir fait pression sur le tribunal.

Le JEM est le plus structuré des mouvements rebelles qui ont pris les armes contre le gouvernement de Khartoum en 2003, en dénonçant la marginalisation économique et politique du Darfour. La région de l'ouest du Soudan est, depuis près d'une décennie, le théâtre d'une insurrection de tribus négro-africaines contre le pouvoir central, dominé par les Arabes musulmans. D'après l'ONU, le conflit a fait 300.000 morts.