La Birmanie invite une vingtaine d'observateurs asiatiques aux élections d'avril

© 2012 AFP

— 

Le régime birman a invité une vingtaine d'observateurs venus de pays voisins à assister aux législatives partielles du 1er avril, considérées comme un test de la sincérité des réformes en cours, a indiqué mardi l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (Asean).
Le régime birman a invité une vingtaine d'observateurs venus de pays voisins à assister aux législatives partielles du 1er avril, considérées comme un test de la sincérité des réformes en cours, a indiqué mardi l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (Asean). — Hoang Dinh Nam afp.com

Le régime birman a invité une vingtaine d'observateurs venus de pays voisins à assister aux législatives partielles du 1er avril, considérées comme un test de la sincérité des réformes en cours, a indiqué mardi l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (Asean).

Le gouvernement de Naypyidaw a invité les neuf autres membres du bloc régional à envoyer chacun deux observateurs, auxquels s'ajouteront cinq représentants du secrétariat de l'Asean, a précisé cette dernière dans un communiqué. Soit un total de 23 observateurs pour 48 sièges mis en jeu. «La Birmanie a demandé que les équipes arrivent le 28 mars pour assister à un briefing le jour suivant», a précisé l'Asean.

Cette démarche avait été suggérée au président birman Thein Sein le mois dernier par le Dr. Surin Pitsuwan, secrétaire général de l'organisation, lors d'une visite dans le pays. Les Etats-Unis et l'Union européenne soutiennent les réformes menées depuis un an par l'ancien général. L'UE a notamment promis des gestes significatifs vers la levée des sanctions si le scrutin d'avril se déroulait de façon «libre et juste».