Cisjordanie: Des dizaines de sources d'eau accaparées par des colons israéliens, selon l'ONU

avec AFP
— 
Des colons israéliens ont accaparé des dizaines de sources d'eau en Cisjordanie au détriment de la population palestinienne, affirme le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) dans un rapport rendu public lundi.
Des colons israéliens ont accaparé des dizaines de sources d'eau en Cisjordanie au détriment de la population palestinienne, affirme le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) dans un rapport rendu public lundi. — Saif Dahlah afp.com

Des colons israéliens ont accaparé des dizaines de sources d'eau en Cisjordanie au détriment de la population palestinienne, affirme le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) dans un rapport rendu public ce lundi.

L'Ocha indique avoir, en 2011, recensé 56 sources à proximité de colonies, dont l'accès était interdit aux Palestiniens pour 30 d'entre elles, dans la plupart des cas «par des actes d'intimidation, des menaces et des violences perpétrés par les colons israéliens». En outre, 26 autres étaient en voie de connaître le même sort, «les agriculteurs et les habitants palestiniens signalant l'effet d'intimidation et de dissuasion de la présence constante de groupes de colons armés dans le secteur», selon le document.

Des sources à 93% en zone israélienne

Ces sources se trouvent à 93% en zone sous contrôle total israélien et à 84% sur des terres enregistrées par l'administration militaire israélienne comme propriétés privées palestiniennes, souligne l'Ocha. En conséquence, l'Ocha exhorte les autorités israéliennes à agir, affirmant que les actes reprochés aux colons «sont illégales non seulement au regard du droit international, mais de la loi israélienne».

Le porte-parole de l'administration militaire israélienne dans les Territoires palestiniens, le commandant Guy Inbar, a dénoncé «un rapport déformé, partial et plein d'inexactitudes». Selon un rapport d'information parlementaire français déposé en décembre, «Israël conduit une politique d’expansion territoriale tendant à s'approprier les ressources en eau».