Manifestation anti-Poutine à Moscou: Une trentaine d'opposants interpellés

© 2012 AFP

— 

Une trentaine d'opposants antiPoutine parmi lesquels l'ex-ministre russe Boris Nemtsov et le leader du Front de gauche Sergueï Oudaltsov ont été interpellés dimanche lors d'une manifestation devant la tour de télévision à Moscou, a constaté un photographe de l'AFP.
Une trentaine d'opposants antiPoutine parmi lesquels l'ex-ministre russe Boris Nemtsov et le leader du Front de gauche Sergueï Oudaltsov ont été interpellés dimanche lors d'une manifestation devant la tour de télévision à Moscou, a constaté un photographe de l'AFP. — Ilya Varlamov afp.com

Une trentaine d'opposants anti-Poutine parmi lesquels l'ex-ministre russe Boris Nemtsov et le leader du Front de gauche Sergueï Oudaltsov ont été interpellés ce dimanche lors d'une manifestation devant la tour de télévision à Moscou, a constaté un photographe de l'AFP.

Quelque 500 personnes ont participé à ce rassemblement non autorisé devant la tour Ostankino, dans le nord de Moscou, pour protester contre la diffusion jeudi par la chaîne de télévision pro-Kremlin NTV d'une émission affirmant que les opposants étaient payés pour manifester contre Vladimir Poutine.

«Honte à NTV!», «La Russie sans Poutine!», scandaient les participants devant le bâtiment abritant notamment des bureaux de NTV, tandis que des dizaines de policiers anti-émeutes protégeaient les portes du principal centre de télévision russe et d'autres policiers procédaient à des interpellations.

Des opposants anti-Poutine avaient scandé les mêmes slogans lors d'un rassemblement non autorisé auquel ont participé environ 200 personnes samedi sur la place Pouchkine au coeur de la capitale, parmi lesquels MM. Nemtsov et Oudaltsov. La police avait alors interpellé deux personnes mais aucun leader.

Intitulée «Anatomie de la contestation», l'émission de NTV a été diffusée jeudi par la chaîne contrôlée par le géant Gazprom, reprenant point par point des accusations lancées par l'actuel Premier ministre Vladimir Poutine avant son élection à la présidence le 4 mars.

Le film accuse pêle-mêle les opposants d'avoir rémunéré des manifestants, oeuvré pour le compte des Etats-Unis et mis en scène eux-mêmes des fraudes électorales au profit du pouvoir, afin de les dénoncer.

Par ailleurs, douze autres opposants anti-Poutine ont été interpellés ce dimanche par la police sur la place du Manège, face au Kremlin, pour avoir tenté d'organiser une manifestation non autorisée, selon les agences russes.