Syrie: Opérations militaires à travers le pays

© 2012 AFP

— 

Sur le terrain, les exactions commises par le régime du président Bachar al-Assad contre militants et civils se poursuivaient dimanche, avec un assaut sur une localité de la province d'Idleb (nord-ouest), où quatre soldats ont péri, selon l'OSDH.
Sur le terrain, les exactions commises par le régime du président Bachar al-Assad contre militants et civils se poursuivaient dimanche, avec un assaut sur une localité de la province d'Idleb (nord-ouest), où quatre soldats ont péri, selon l'OSDH. — - afp.com

Les troupes du régime syrien menaient ce dimanche des opérations militaires dans de nombreuses provinces du pays, où des manifestants défilaient pour réclamer la chute du président Bachar al-Assad, ont rapporté des militants et une ONG syrienne.

Un attentat à la voiture piégée s'est produit dimanche à Alep, deuxième ville de Syrie faisant des morts et des blessés, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). «L'attentat à la voiture piégée a eu lieu dans le quartier de Souleimaniyeh à Alep près du siège de la sécurité politique», a précisé l'ONG.

L'armée a lancé un assaut avec des chars et des transports de troupes à Jabal al-Zawiya, dans la province d'Idleb (nord-ouest), menant également des perquisitions pour trouver des personnes recherchées, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'OSDH a en outre fait état d'une manifestation massive dans la localité de Habit, dans la même région, réclamant le départ du président Assad.

A Damas, lors d'un défilé qui a réuni des centaines de personnes, les forces de sécurité et les milices du régime ont frappé Mohammed Sayyed Rassas, un dirigeant du Comité de coordination pour le changement national et démocratique (CCCND), a ajouté l'OSDH. M. Rassas a été arrêté avec plusieurs jeunes qui participaient à cette manifestation organisée par le CCCND qui regroupe des partis «nationalistes arabes», kurdes, socialistes et marxistes ainsi que des personnalités indépendantes.

Dans la région de Damas, les troupes menaient des perquisitions dans la ville de Artouz, selon Mohammed al-Chami, porte-parole des Comités locaux de la région de Damas, de plus en plus touchée par les désertions.

Ailleurs, les villes d'Atareb et de Aazaz étaient bombardées depuis l'aube, selon Mohammad al-Halabi, porte-parole des Comités locaux de militants de la région d'Alep (nord).

«La ville d'Atareb, à la frontière de la province d'Idleb subit des bombardements depuis 33 jours alors que le régime tente de prendre le contrôle de la région d'Idleb», a-t-il déclaré, joint par l'AFP via Skype. La ville d'Aazaz, elle aussi bombardée, «représente un enjeu stratégique car, en raison de sa proximité avec la frontière turque, de nombreux civils blessés ainsi que des déserteurs y transitent», a-t-il souligné. Des combats violents opposaient dimanche l'armée aux déserteurs de l'Armée syrienne libre à Deir Ezzor (est), a rapporté l'OSDH.

Et dans la province de Deraa (sud), des déserteurs ont bloqué une route principale près de Khorbet al-Ghazalé pour empêcher l'entrée de matériel militaire.