Lettonie: Des anciens combattants des Waffen SS défilent à Riga

© 2012 AFP

— 

Des vétérans lettons qui avaient combattu dans les rangs de la Waffen SS contre l'armée soviétique pendant la Seconde guerre mondiale ont défilé vendredi à Riga au milieu d'un important dispositif policier, a constaté un journaliste de l'AFP.
Des vétérans lettons qui avaient combattu dans les rangs de la Waffen SS contre l'armée soviétique pendant la Seconde guerre mondiale ont défilé vendredi à Riga au milieu d'un important dispositif policier, a constaté un journaliste de l'AFP. — Ilmars Znotins afp.com

Des vétérans lettons qui avaient combattu dans les rangs de la Waffen SS contre l'armée soviétique pendant la Seconde guerre mondiale ont défilé ce vendredi à Riga au milieu d'un important dispositif policier, a constaté un journaliste de l'AFP.

Quelque 1.500 anciens combattants et leurs sympathisants, selon la police, ont pris part à cette parade annuelle controversée. Après avoir assisté à une messe, ils ont défilé avec des drapeaux lettons à travers la Vieille ville de Riga, jusqu'au mémorial national de la Liberté pour y déposer des fleurs.

«Tous les vieux soldats veulent se souvenir de leur camarades»

Le cortège a été flanqué de quelques dizaines de contre-manifestants qui brandissaient des dessins dépeignant les atrocités nazies, mais sans perturber la marche comme ce fut le cas les années précédentes. Seules trois personnes ont été interpellées pour avoir brandi des symboles interdits en Lettonie: la croix gammée des nazis ou la faucille et le marteau des communistes.

«Je veux déposer des fleurs pour mes camarades tombés au combat. Tous les vieux soldats veulent se souvenir de leur camarades», a déclaré à l'AFP Janis Vasarietis, un vétéran de 90 ans. Il a dit qu'il ne ressentait aucune animosité à l'égard des vétérans de l'armée rouge qui défilent, eux, le 9 mai pour marquer la défaite de l'Allemagne nazie.

La Légion lettone de la Waffen SS continue de déchaîner les passions, aussi bien dans ce pays balte qu'à l'étranger, notamment au sein de la communauté juive. Moscou et la minorité russe de Lettonie y voient une glorification du nazisme, alors que les anciens combattants et leurs partisans affirment que les légionnaires n'étaient pas des nazis, mais qu'ils se battaient pour l'indépendance. «Il est tragique de voir des gens qui ont combattu pour le IIIe Reich transformés en héros», a déclaré à l'AFP à Riga Efraim Zuroff, directeur du centre Simon Wiesenthal à Jérusalem. «Tout cela est un mythe. Si l'Allemagne nazie avait gagné la guerre, il n'y aurait pas eu de Lettonie indépendante aujourd'hui», a-t-il ajouté.