Le Pérou, l'un des pays les plus pauvres du sous-continent

— 

Le Pérou, qui va élire le 4 juin et pour cinq années le successeur du président Alejandro Toledo, est l'un des pays les plus pauvres du sous-continent.

Situation géographique :  D'une superficie de 1.285.216 km2, le Pérou se divise en trois grandes régions: la côte Pacifique aride, les Andes oscillant à une altitude moyenne de 3/4.000 m, et l'Amazonie, encore peu intégrée au reste du pays.
Situé au milieu de l'épine dorsale andine du sous-continent américain, le Pérou a des frontières communes, du nord au sud, avec l'Equateur, la Colombie, le Brésil, la Bolivie et le Chili.
Population : 27 millions (en 2005) dont 80% sont indiens ou métis. Près de 11% sont des immigrés japonais et chinois et 9% des descendants d'Européens, essentiellement Espagnols.
Capitale : Lima (8 millions, estimation)
Langue : espagnol et quechua (l'idiome de l'empire Inca)
Religion : catholique (80%)
Histoire : Colonie espagnole, le Pérou acquiert son indépendance en 1821. A l'issue de la guerre du Pacifique avec le Chili, il perd sa province du sud de Tarapaca (aujourd'hui province chilienne d'Arica).
Dictature militaire de gauche jusqu'en 1975 puis de droite jusqu'en 1980. Les affrontements entre les forces armées et les deux mouvements de guérilla Sentier Lumineux (maoïste) et Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru (MRTA, guévariste) ont fait entre 40.000 et 60.000 morts en 20 ans de guerre civile (1980-2000), selon la Commission de la Vérité et de la Réconciliation de ce pays.
Institutions politiques : République, régime présidentiel depuis l'adoption en 1993 d'une nouvelle Constitution. Le Pérou est dirigé depuis juillet 2001 par Alejandro Toledo (centre) avec un mandat de cinq ans se terminant en juillet 2006. Premier président élu de l'histoire du pays d'origine quechua, il a succédé à Alberto Fujimori, destitué en 2000 après dix ans au pouvoir, à la suite d'un scandale mettant en cause le chef des services de renseignement, Vladimiro Montesinos.
Economie : Le dynamisme de l'industrie minière (plus de 50% des exportations) a fait du Pérou l'un des principaux producteurs de métaux latino-américains et mondiaux.
Malgré une récente amélioration très forte de son économie, le Pérou est l'un des pays les plus pauvres du sous-continent. Plus de la moitié de la population vit toujours dans des conditions de pauvreté extrême. La politique de privatisation poursuivie par le président Toledo a provoqué une vague de protestations.
Le Pérou est avec la Bolivie et la Colombie l'un des principaux producteurs des feuilles de coca qui servent à la fabrication de la cocaïne. La culture de 9.000 hectares de coca est autorisée au Pérou pour les usages traditionnels.
En août 2003, le Pérou a signé un accord de libre commerce avec le Mercosur, marché commun de l'Amérique du Sud (Brésil, Argentine, Paraguay, Uruguay). Il est le troisième pays de la région andine après le Chili et la Bolivie à bénéficier de ce statut de membre associé. Un traité de libre échange avec les Etats-Unis a aussi été signé mais doit être avalisé par les parlements des deux pays.
Croissance : 6,6% du PIB en 2005 (4,8% en 2004, 0,2% en 2001), 10% en mars 2006.
PNB : 2.875 dollars par tête (Banque mondiale 2005) contre 2.100 en 2001.
Dette extérieure : 29,8747 milliards de dollars (Banque Mondiale 2002).
Réserves : 14,1 milliards de dollars en 2005.
Forces armées : 80.000 hommes.