Costa Concordia: Les corps d'un couple de Français identifiés

DRAME Les résultats des tests ADN ont été révélés ce mardi...

M.Gr. avec AFP

— 

Michael Blemand et Mylène Litzler, disparus après le naufrage du Costa Concordia.
Michael Blemand et Mylène Litzler, disparus après le naufrage du Costa Concordia. — YY / FACEBOOK/ AFP

Les corps de Mylène Litzler et Mickaël Blémand ont été officiellement identifiés. Le couple de Français, qui était toujours porté disparu après le naufrage du Costa Concordia, survenu le 13 janvier, a en effet pu être identifié grâce à des tests ADN, dont les résultats ont été révélés ce mardi. L'information a été rapportée par l'agence italienne Ansa à la mi journée, citant la préfecture de Grosseto, dans le centre de l'Italie.

Trente deux morts

Outre ces deux victimes françaises, une fillette italienne de 5 ans, Dayana et son père, William Arlotti, ainsi que trois femmes allemandes, Elisabeth Bauer, Brunhild Werp et Margrit Schroeter, ont également pu être identifiées. Ces sept victimes, identifiées à l'aide de tests d'ADN, faisaient partie d'un groupe de huit corps retrouvés le 22 février à bord de l'épave. L'identification ADN des huit cadavres avait été interrompue fin février, après la requête de l'avocat d'un des employés de la compagnie Costa, poursuivi dans cette affaire, mais elle a repris début mars.

Cela porte à 32 le nombre de morts dans cette catastrophe maritime, survenue le 13 janvier. Sur les 25 victimes retrouvées, 24 ont été identifiées. Il s'agit de neuf Allemands, six Français, cinq Italiens, deux Péruviens, un Hongrois et un Espagnol. Parmi les huit disparus, figurent trois citoyens allemands, deux italiens, deux américains et un indien.

Le navire transportait 4.229 personnes, dont 3.200 touristes de 60 nationalités différentes et un millier de membres d'équipage, lorsqu'il a heurté un rocher tout près de la petite île du Giglio, située dans un archipel toscan protégé.

Ils avaient enfilé leurs gilets de sauvetage

Originaires de Sarcelles, dans le Val d'Oise, Mylène Litzler, 23 ans et Mickaël Blémand, 25 ans, avaient embarqué à bord du Costa Concordia le dimanche 8 janvier à Marseille pour une croisière d'une semaine en Méditerranée. Dans un dernier message téléphonique envoyé le soir du drame, vers 23h15, ils avaient annoncé à leur famille avoir enfilé des gilets de sauvetage et s'apprêter à monter dans les canots de sauvetage.