Russie: Mort d'un homme, torturé et violé en prison

C.C.

— 

Un homme est décédé la semaine dernière après sa garde à vue au Tatarstan (Russie). Il a eu le temps d'accuser les forces de l'ordre de l'avoir torturé, rapportent des militants d'une ONG de défense des droits de l'Homme au site russie RIA Novosti ce lundi.

«Les proches de la victime et les docteurs qui l'ont pris en charge indiquent qu'il a eu le temps de dire qu'il avait été frappé et torturé par la police», ont-ils déclaré. Emmené à l'hôpital le lendemain de son arrestation pour hooliganisme, Sergey Nazarov, 52 ans, souffrait notamment de douleurs à l'estomac et est mort des suites de blessures intestinales. L'homme a également affirmé, peu avant son décès, que quatre policiers lui avaient inséré le goulot d'une bouteille de champagne dans l'anus. 

Une enquête est en cours, mais le ministre de l'Intérieur du Tatarstan a déjà suspendu 13 policiers qui clament tous leur innocence. Il a promis de punir les coupables sévèrement.