Manifestation antigouvernementale en Hongrie

Avec Reuters

— 

Plusieurs milliers de personnes ont protesté samedi devant le parlement hongrois pour réclamer le départ du Premier ministre Viktor Orban et de son gouvernement de centre-droit dont le politique menace, à leurs yeux, les valeurs démocratiques et fragilise l'économie.

«Aujourd'hui, nous devons dire sans hésitation et clairement que Viktor Orban et son gang doivent être relevés de leurs fonctions aussi rapidement que possible dans le cadre d'une élection», a déclaré Peter Konya, chef de file du Mouvement Solidarité hongrois, devant 6.000 partisans.

Fidesz ne réunit que 25% d'avis favorables

Le parti Fidesz au pouvoir a minimisé le rassemblement et a fait valoir le fait qu'il avait commencé à rétablir la stabilité économique tout en préservant la stabilité politique du pays tout au long de ce processus. La cote de popularité d'Orban et de son parti s'est effondrée depuis leur arrivée au pouvoir en 2010. Dans les derniers sondages, le Fidesz est crédité de 25% d'opinions favorables. Les prochaines élections législatives doivent se tenir en 2014.

La Hongrie s'est retrouvée en janvier sous le feu des critiques de la Communauté européenne après l'entrée en vigueur de la nouvelle Loi fondamentale le 1er janvier dernier. Ses détracteurs l'accusent de saper les fondements démocratiques du pays en s'assurant un contrôle disproportionné des institutions et en diminuant notamment les compétences de la Cour constitutionnelle dans de nombreux domaines. Le Fidesz assure que la nouvelle Loi fondamentale renforce l'Etat de droit en Hongrie et qu'elle s'inscrit dans le processus de démocratisation du pays depuis 1989.