Les Tibétains empêchés de commémorer le soulèvement de 1959

© 2012 AFP

— 

La commémoration de la révolte antichinoise du 10 mars 1959 à Lhassa a souvent été ponctuée de troubles dans les zones tibétaines en Chine, mais cette année, la surveillance des monastères bouddhistes a été renforcée pour éviter tout incident.
La commémoration de la révolte antichinoise du 10 mars 1959 à Lhassa a souvent été ponctuée de troubles dans les zones tibétaines en Chine, mais cette année, la surveillance des monastères bouddhistes a été renforcée pour éviter tout incident. — Prakash Mathema afp.com

La commémoration de la révolte antichinoise du 10 mars 1959 à Lhassa a souvent été ponctuée de troubles dans les zones tibétaines en Chine, mais cette année, la surveillance des monastères bouddhistes a été renforcée pour éviter tout incident.

«Non, nous n'avons pas d'activités prévues pour célébrer ce jour», a déclaré à l'AFP un moine du grand monastère de Kumbum, dont le nom chinois est Taersi, dans la province du Qinghai (nord-ouest). Kumbum appartient à l'école Gelugpa (les Bonnets Jaunes), celle du dalaï lama. «Actuellement notre monastère est sous stricte surveillance, ce n'est pas le bon moment pour parler de ça», a ajouté ce moine qui refuse que son nom soit publié par crainte de représailles.

Des photos exposées en public malgré la surveillance

Dans la région autonome du Tibet et dans les zones tibétaines de l'ouest de la Chine, les autorités ont déclenché une campagne de répression policière à l'approche du 10 mars, connu comme par les Tibétains comme le jour du soulèvement.

Les autorités ont renforcé la surveillance des activités des monastères, en y envoyant ses représentants et en organisant des cours de rééducation politique. En dépit de ces mesures, des photos du chef spirituel des Tibétains, en exil depuis l'échec du soulèvement de 1959, sont exposées à la vue de tous dans certaines salles à Kumbum.

Les visiteurs sont également introduits dans d'autres salles plus secrètes où des moines se prosternent et prient devant des photos en grand nombre du dalaï lama, aujourd'hui âgé de 76 ans et lui-même originaire d'un village du Qinghai.