Les Slovaques aux urnes, la gauche donnée gagnante

© 2012 AFP

— 

Les Slovaques ont commencé à voter samedi matin pour renouveler leur Parlement alors que l'opposition sociale-démocrate est donnée gagnante face à la coalition sortante de centre droit ébranlée par un scandale de corruption.
Les Slovaques ont commencé à voter samedi matin pour renouveler leur Parlement alors que l'opposition sociale-démocrate est donnée gagnante face à la coalition sortante de centre droit ébranlée par un scandale de corruption. — Samuel Kubani afp.com

Les Slovaques ont commencé à voter samedi matin pour renouveler leur Parlement alors que l'opposition sociale-démocrate est donnée gagnante face à la coalition sortante de centre droit ébranlée par un scandale de corruption.

Un des derniers sondages effectué avant ce scrutin anticipé créditait les sociaux-démocrates (Smer-SD) de l'ex-Premier ministre Robert Fico de 39,7% des intentions de vote, ce qui leur donnerait 75 députés sur 15O au Parlement monocaméral, à un siège près de la majorité absolue.

Dans le deuxième pays le plus pauvre de la zone euro où le chômage frappait en janvier 13,69% de la population active, le parti de M. Fico gagne des points en prônant de nouveaux impôts pour les riches et les sociétés profitables.

"J'ai voté pour Smer-SD car il a fait plus de choses pour les gens quand il était au pouvoir, par rapport au gouvernement sortant", a dit à l'AFP Jozef Lison, cuisinier de 58 ans.

Souvent accusé de populisme, M. Fico souhaite notamment supprimer la "flat tax" (taux unique) de 19% apprécié par les milieux des affaires, pour augmenter le taux d'imposition à 25% pour ceux dont les revenus annuels dépassent 33.000 euros.

Le parti chrétien-démocrate (KDH), crédité de 10,4% des voix, soit 20 sièges, pourrait éventuellement être appelé à former avec le Smer-SD une coalition gouvernementale.

Les alliés naturels du KDH sont cependant ceux du centre-droit avec lesquels il formait la coalition quadripartite sortante du Premier ministre Iveta Radicova du parti de droite SDKU-DS, installée après les législatives de juin 2010.

Le gouvernement de Mme Radicova a été mis en échec au Parlement en octobre, lors d'un vote sur le renforcement du Fonds de secours de la zone euro (FESF) assimilé à un vote de confiance.

Les partis de centre-droit ont été à la peine dans cette campagne législative, suite à une affaire de corruption présumée révélant les rapports entre les dirigeants politiques du pays et un groupe financier d'investissements Penta basé à Bratislava.

Diffusé sur internet en décembre par un anonyme, un dossier baptisé "Gorille" ("Gorila" en slovaque) a révélé des conversations entre des responsables politiques et les dirigeants de Penta dans un appartement mis sur écoutes par les Services de renseignement (SIS) en 2005 et 2006.

A l'époque, le ministre actuel des Affaires étrangères Mikulas Dzurinda, leader du SDKU-DS, était Premier ministre.

Suite à cette affaire, le SKDU-DS n'a recueilli que 5,1% des intentions de vote alors qu'il avait obtenu 15% des voix en 2010.

Le scandale pourrait profiter à de nouveaux petits partis comme "Les Gens Ordinaires" et "Le Mouvement 99%", une formation ayant emprunté son nom au mouvement "Occupy Wall Street".

"Peu importe qui gagne, car on ne peut croire personne", a affirmé samedi à l'AFP Marian, un étudiant de 24 ans.

Des manifestations ont eu lieu ces dernières semaines à Bratislava et dans d'autres villes pour protester contre le comportement d'une grande partie de la classe politique.

Un millier de protestataires ont défilé vendredi à Bratislava en scandant "Trahison!" et portant les banderoles avec les slogans "Les gorilles en prison!" ou "Je ne vote pas pour les gorilles, je vote pour le changement".

La marche a dégénéré en heurts entre manifestants et police, plusieurs auteurs de violence présumés ont été interpellés..

Le taux de participation au scrutin de samedi devrait être de quelque 50%, contre 58% lors des législatives de 2010, selon l'analyste Grigorij Meseznikov de l'Institut des Affaires publiques à Bratislava.

Les premières projections de résultats à partir d'un sondage réalisé à la sortie des bureaux devraient être communiquées après leur fermeture à 22 heures locales (21H00 GMT) et les premiers résultats partiels dans la nuit de samedi à dimanche. Les résultats complets sont à attendre dimanche vers midi, selon la télévision TA3.