L'Unesco condamne la Syrie pour violation des droits de l'Homme

Avec Reuters

— 

L'Unesco, l'organisation culturelle des Nations unies, a condamné jeudi la Syrie pour sa répression du soulèvement de l'opposition depuis un an, sans toutefois l'exclure de son comité des droits de l'Homme, comme le souhaitaient certains pays.

La résolution, soumise par l'Arabie saoudite, la Grande-Bretagne et d'autres pays, critique Damas pour sa «violation systématique et à grande échelle des droits de l'Homme et des libertés fondamentales».

Trente-cinq pays ont approuvé la résolution, huit ont voté contre, quatorze se sont abstenus et un était absent. La Syrie avait été élue au comité des droits de l'Homme de l'Unesco le 23 novembre dernier.