Les ministres et fonctionnaires bulgares rendent leurs primes

Avec Reuters

— 

Des ministres et hauts fonctionnaires bulgares ont restitué leurs primes perçues lors de la crise, des avantages qui avaient suscité un tollé dans l'opinion publique et une chute de la popularité du gouvernement.

Fin février, le chef du gouvernement, Boïko Borissov, avait menacé de remercier tous les hauts dirigeants qui ne rendraient pas leurs primes ou qui ne les reverseraient pas à une oeuvre de bienfaisance. Seul un fonctionnaire du ministère de l'Environnement a refusé et a été ainsi mis à pied. Tous les autres ont accepté, rendant au total plus de 600.000 levs (300.000 euros).

Ces primes ont provoqué la colère dans un pays crédité du plus bas PIB par habitant de l'Union européenne et où le salaire moyen avoisine 350 euros par mois. Le salaire mensuel du Premier ministre est de 1.700 euros, très loin de celui de ses homologues de l'UE, et celui des ministres est de l'ordre de 1.500 euros. Le Premier ministre de centre-droit a prévu d'augmenter les salaires des ministres lors du prochain gouvernement, une mesure qui semble avoir été prise pour compenser la perte des primes.