Burundi: Trois morts dont deux policiers dans une attaque

Avec Reuters

— 

Trois personnes, dont deux policiers, ont péri mercredi au Burundi, faisant craindre l'émergence d'une nouvelle insurrection dans ce pays de l'Afrique des Grands Lacs qui connaît une paix relative à l'issue de près de 20 ans de guerre civile.

L'attaque a eu lieu dans le secteur de Gihanga, à une vingtaine de kilomètres de Bujumbura, la capitale, non loin de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC). «Des hommes en armes désireux de piller des habitations ont ouvert le feu sur un barrage de police, tuant deux membres des forces de sécurité», a déclaré un porte-parole de la police. «Lors de la fusillade, un des assaillants a également été tué», a-t-il ajouté.

La police soupçonne le commando de venir de RDC voisine. En novembre, l'armée avait tué 18 personnes armées lors de combats acharnés dans l'est du pays et l'an dernier, 36 personnes avaient été abattues dans un bar des environs de Bujumbura. Les attaques contre les civils et les militaires se sont intensifiées depuis les élections de 2010, qui avaient été boycottées pour une large part par l'opposition.