Nucléaire iranien: Téhéran prêt à autoriser la venue d'inspecteurs de l'AIEA

Avec Reuters

— 

L'Iran est prêt à autoriser les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à se rendre sur le site militaire de Parchin, où les grandes puissances soupçonnent Téhéran de mener des recherches en vue de se doter de l'arme atomique, a confirmé jeudi l'ambassadeur de Téhéran en France.

«La décision est déjà prise pour donner l'accès à ce site ainsi qu'à d'autres», a déclaré Ali Ahani, tout en précisant qu'il fallait encore parvenir à un accord sur les «modalités» de ces inspections. Dans un communiqué commun adopté à Vienne, les puissances du P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) ont appelé l'Iran a ouvrir ce site à l'AIEA et ont «déploré» que l'Iran ait accéléré son programme d'enrichissement d'uranium dans un site souterrain.

«Indications fortes» d'un programme d'armement potentiel

L'agence iranienne Isna avait annoncé mardi que les autorités de Téhéran allaient autoriser «une nouvelle fois» les experts de l'AIEA à inspecter le site militaire, mais cette information n'avait pas été confirmée officiellement. Téhéran avait rejeté en février la demande formulée en ce sens par la mission d'inspection de l'AIEA.

Selon un rapport de l'AIEA, l'Iran s'est doté à Parchin de vastes installations destinées à des expériences à l'aide d'explosifs, qui, selon l'agence de l'ONU, constituent des «indications fortes» d'un programme d'armement potentiel.