Les islamistes yéménites veulent échanger 73 soldats gouvernementaux captifs

Avec Reuters

— 

Les insurgés yéménites du groupe Ansar al Charia, liés à Al-Qaïda, menacent d'exécuter 73 soldats gouvernementaux capturés dimanche près de la ville de Zinjibar, dans le sud du pays, si les autorités ne relâchent pas des détenus islamistes.

Dans un message envoyé mercredi à Reuters, Ansar al Charia («Les Partisans de la loi islamique») précise que «les moudjahidine exigent la libération de leurs camarades détenus dans les prisons (...) en échange de la vie de 73 soldats capturés et détenus dans la province d'Abyan». «Au cas où ces exigences seraient ignorées, la vie des soldats serait menacée», ajoute le groupe islamiste, qui invite les proches des soldats prisonniers à intervenir directement auprès de l'ambassadeur des Etats-Unis à Sanaa et auprès du nouveau président yéménite Abd-Rabbo Mansour Hadi.

Dimanche, les hommes d'Ansar al Charia ont attaqué deux avant-postes militaires près de Zinjibar et tué 110 soldats gouvernementaux. Au moins 20 islamistes ont également péri dans cette opération. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis l'arrivée au pouvoir le mois dernier du président Abd-Rabbou Mansour Hadi.