Des dizaines de milliers de travailleurs font grève en Afrique du Sud

Avec Reuters

— 

Des dizaines de milliers de personnes ont observé mercredi en Afrique du Sud une grève d'une journée qui a affecté le secteur minier, d'une importance stratégique pour la première économie du continent.

Ce mouvement de grogne a paralysé les activités de Gold Fields, le quatrième producteur mondial d'or, où 85% des ouvriers ont cessé le travail à l'appel de la principale centrale syndicale du pays, le Cosatu (Congrès des syndicats sud-africains). Harmony Gold, autre grande compagnie du secteur, a également été touchée.

Un message à envoyer à Jacob Zuma

Dans les mines de charbon, la filiale sud-africaine d'Anglo American a fait état d'un nombre «significatif» de grévistes. Le secteur du platine a été largement épargné. Cette grève visait notamment à dénoncer l'instauration de péages sur les routes autour de Johannesburg et la multiplication des contrats à durée déterminée dans les entreprises du pays.

La centrale syndicale entendait surtout, par cette journée, envoyer un message au Congrès national africain (ANC), le parti du président Jacob Zuma qui élira à la fin de l'année sa nouvelle direction.