Nucléaire iranien: Pékin ne souhaite pas que Téhéran se dote de l'arme atomique

Reuters
— 

L'Iran ne doit pas se doter de l'arme atomique mais rien ne l'empêche de  développer la filière nucléaire à des fins énergétiques, a répété mardi  le ministre chinois des Affaires étrangères.

«Nous sommes opposés à ce que des pays du Moyen-Orient, Iran y  compris, développent et possèdent des armes nucléaires», a déclaré Yang  Jiechi, qui s'adressait à la presse en marge de la session annuelle du  Congrès du peuple.  

Le chef de la diplomatie a en outre exprimé à nouveau l'hostilité de  Pékin à l'égard des sanctions unilatérales et a plaidé pour la reprise  des discussions entre Téhéran et le groupe «5+1», qui réunit les membres  permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Russie, Chine,  Grande-Bretagne, France) et l'Allemagne.