Revivez le lendemain de la victoire de Poutine à la présidentielle russe

C. C. et N. Bg. avec agences

— 

L'homme fort de la Russie, Vladimir Poutine a remporté la présidentielle de dimanche avec 63,9% des voix, selon les résultats portant sur la quasi-totalité des bureaux de vote.
L'homme fort de la Russie, Vladimir Poutine a remporté la présidentielle de dimanche avec 63,9% des voix, selon les résultats portant sur la quasi-totalité des bureaux de vote. — Alexey Druzhinin afp.com
>> Ce live est désormais terminé, merci à vous de l'avoir suivi.
>> Retrouvez une synthèse de cette journée par ici
19h48: Une figure de la contestation arrpetée en marge de la manifestation à Moscou
Le blogueur Alexeï Navalni, une des figures du mouvement de contestation en Russie, a été interpellé lundi soir à Moscou en marge du rassemblement contre Vladimir Poutine. «Bonjour à tout le monde depuis un car de la police», a-t-il écrit sur son compte Twitter.
19h45: Entre 14.000 et 20.000 manifestants protestent contre l'élection de Poutine
D'après les organisateurs, quelque 20.000 personnes ont répondu à leur appel à manifester ce lundi soir place Pouchkine, à Moscou, pour dénoncer la victoire de Vladimir Poutine à l'élection présidentielle de dimanche. La police a évoqué pour sa part 14.000 manifestants.
19h06: Moscou reste inflexible sur la Syrie
Le vice-ministre russe des Affaires étrangères a annoncé ce lundi que le nouveau projet de résolution à l'ONU, que comptent présenter les Etats-Unis, n'était pas assez équilibré. A priori, c'est raté pour la révision de la politique russe sur la Syrie qu'espérait Alain Juppé.
18h12: Alain Juppé interpelle Vladimir Poutine sur la Syrie
Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a lancé ce lundi à Bordeaux un appel à Vladimir Poutine, réélu hier à la présidence russe, pour que, «les élections passées, il puisse revisiter la politique russe vis-à-vis de la Syrie», rapporte l'AFP.
17h00: Une centaine de manifestants arrêtés
Près de 100 manfestants, dont l'écrivain et opposant Edouard Limonov, auraient été arrêtés à Moscou ce lundi , rapporte I>Télé.
15h39: Juppé regrette des élections loin d'être «exemplaires»
«L'élection n'a pas été exemplaire, c'est le moins que l'on puisse dire, l'OSCE a fait des critiques importantes», a déclaré le ministre français des Affaires étrangères. Mais pour Alain Juppé, «le président Poutine a été réélu par une large majorité. Donc la France, comme ses partenaires européens, va poursuivre son partenariat avec la Russie».
14h58: L'UE critique les irrégularités du scrutin
L'Union européenne a dit partager, ce lundi, les inquiétudes des observateurs internationaux sur les lacunes constatées dans la préparation et la tenue de l'élection présidentielle russe de dimanche. Selon Maja Kocijancic, porte-parole de l'UE, ces organisations «ont mis en lumière certaines défaillances à la fois dans la préparation et la tenue de cette élection. Nous encourageons la Russie à y répondre.»
14h10: Le président syrien félicite Vladimir Poutine
Le président Bachar al-Assad a envoyé, ce lundi, un télégramme de félicitation au président Vladimir Poutine, pour sa victoire aux élections présidentielles russes, rapporte l'agence Sana. Dans le communiqué, il est également précisé que le président al-Assad a exprimé, à son nom et au nom du peuple syrien, les meilleurs vœux au président russe pour sa victoire distinguée, lui souhaitant le succès dans ses responsabilités et au peuple russe ami encore plus de progrès et de prospérité à l'ombre de la direction du président Poutine.
13h23: La France au diapason de l'UE
La France a également «pris note» de la «nette victoire» de Vladimir Poutine au 1er tour de la présidentielle en Russie et a indiqué étudier «le rapport préliminaire» de l'OSCE sur le déroulement de l'élection, a déclaré ce lundi à l'AFP le ministère des Affaires étrangères. «Le président de la République et le ministre d'Etat des Affaires étrangères s'exprimeront dans les prochaines heures» sur ce scrutin, a par ailleurs précisé lors d'un point-presse le porte-parole du ministère, Bernard Valero.
13h13: L'UE «prend note des résultats»
«L'Union européenne prend note des résultats préliminaires», a déclaré la porte-parole, Maja Kocijancic à l'AFP, en soulignant que Bruxelles partageait les préoccupations des observateurs internationaux, après un rapport de l'OSCE faisant état d'irrégularités au cours du scrutin.
13h10 99,8% des voix en Tchétéchénie
Vladimir Poutine aurait reçu 99,8% des voix en Tchétchénie, selon l'AFP. Les quatre autres candidats ont obtenu des scores compris entre 0,02% et 0,03% des voix.

12h26: Angela Merkel devrait appeler Valdimir Poutine
La chancelière allemande Angela Merkel a prévu d'appeler Vladimir Poutine, ce lundi en milieu de journée. Elle devrait, selon son porte parole, transmettre au nouveau président russe des vœux de succès dans ses nouvelles fonctions.
11h33:  Une présidentielle «clairement biaisée» selon les observateurs internationaux
L'élection présidentielle russe de dimanche a été clairement biaisée en faveur de Vladimir Poutine, ont indiqué ce lundi des observateurs internationaux dans leur rapport. «Il n'y a pas eu de vraie concurrence et l'abus de fonds gouvernementaux fait qu'il n'y a jamais eu de doute sur le nom du vainqueur», a indiqué dans un communiqué Tonino Picula, un des observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Les observateurs internationaux réclament en outre des enquêtes sur les fraudes présumées lors du vote.
10:34 «Poutine 2012 : une victoire très organisée»
«Il est 21h heure de Moscou. A l'annonce des résultats de la présidentielle russe tout semble parfait. Fin du « suspense », Poutine gagne dès le premier tour avec 58%? 59%? 61%? 64%? Peu importe...» Retrouvez l'ambiance de ce dimanche d'élection présidentielle en Russie dans un billet d'Alexis Prokopiev, à lire sur son blog Fenêtre sur Moscou.

10h11: Londres attend le rapport de l'OSCE
Le porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères a indiqué à l'AFP, ce lundi, «attendre avec intérêt le rapport préliminaire de la mission d'observation de l'OSCE/ODIHR », sur l'élection présidentielle russe. Le Foreign Office a également indiqué qu'«en tant que membre du Conseil de l'Europe, la Russie se doit d'appliquer les principes et règles clés de la démocratie».
9h52: Le président chinois félicite Vladimir Poutine
Hu Jintao a adressé un message de félicitations, ce lundi, pour saluer «le succès» de l'élection qui a conduit Vladimir Poutine à retrouver son fauteuil de président de la République. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Liu Weimin, qui rapporte cette information, a par ailleurs jugé que «l'élection s'est déroulée avec succès».
9h18: «La démocratie est une longue route»
Interrogée ce lundi sur LCI, pour savoir s'il fallait féliciter le nouveau président russe, Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du candidat Nicolas Sarkozy à la présidentielle, a dit: «félicitation pour tous les efforts faits sur le chemin de la  démocratie, qui sont certains, mais peut-être qu'on n'est pas encore au bout de  la route».
8h25: Les Femen ont fait irruption, à moitié nues, dans le bureau de vote de Poutine
Trois militantes du mouvement ukrainien Femen ont manifesté dimanche, seins nus, en criant «Poutine voleur» devant l'urne dans laquelle le Premier ministre avait glissé son bulletin. Elles ont été interpellées par la police.
>> Découvrez, en images, les méthodes chocs de la FEMEN
8h22: Plus de 5.000 cas de fraudes recensés
Dimanche, les représentants de certains candidats, des opposants, les organisations de surveillance électorale comme l'association Golos et la Ligue des électeurs ainsi que des médias indépendants ont affirmé avoir recensé quantité de fraudes. Le site control2012.ru, mis en place pour comptabiliser les infractions constatées par la Ligue des électeurs, le parti démocrate Iabloko et les partisans de Mikhaïl Prokhorov, avait comptabilisé dans la nuit 5.758 cas. Ce site recensait notamment 131 cas de bourrage d'urnes et 327 cas de «transport massif d'électeurs», une technique qui permet à un groupe de voter plusieurs fois dans différents bureaux grâce à des autorisations frauduleuses.
8h19: Des leaders d'opposition convoqués par la police
Plusieurs leaders d'opposition, dont Sergueï Oudaltsov (Front de gauche) et Ilia Iachine (libéral) ont indiqué à la radio Echo de Moscou avoir été convoqués par la police ce lundi, comme Alexeï Navalny, au sujet de la manifestation prévue le même jour. Ils ont indiqué ne pas avoir l'intention de se rendre à cette convocation «illégale». L'ex-Premier ministre Mikhaïl Kassianov, co-président de Parnas, a appelé l'opposition à «continuer d'exiger du pouvoir de respecter la constitution» et des «élections libres» lors de la manifestation prévue ce lundi soir dans le centre de la capitale, à l'antenne de la même radio.

8h17: Medvedev joue la carte de l'apaisement
Dans un signe d'apaisement, le président Dmitri Medvedev, un proche de Vladimir Poutine que celui-ci avait propulsé en 2008 au Kremlin faute de pouvoir effectuer plus de deux mandats consécutifs selon la constitution, a fait savoir ce lundi qu'il avait ordonné de vérifier le «bien-fondé» de la condamnation de plusieurs personnes, dont l'ex-magnat du pétrole Mikhaïl Khodorkovski. Celui-ci, arrêté en 2003, purge une peine de 13 ans de prison dans une affaire emblématique et largement considérée comme un règlement de comptes politique à l'égard d'un patron trop indépendant qui finançait l'opposition. Dmitri Medvedev a aussi ordonné de revoir la légitimité du refus d'enregistrement du parti Parnas, une des principales formations d'opposition libérale.
8h12: «La récréation est finie», titre un journal d'opposition
«La récréation est finie», titrait ce lundi le journal d'opposition Novaïa Gazeta, qui a été un des médias phares de la contestation de ces derniers mois contre le pouvoir de Vladimir Poutine. A l'inverse, son porte-parole, Dmitri Peskov, a cependant souligné ce lundi matin que Vladimir Poutine était «un pragmatique, orienté vers le dialogue avec tous ceux qui veulent un travail constructif», selon l'agence Interfax.
8h11: Les opposants prêts à poursuivre la protestation
Alexeï Navalny, un des leaders de la coalition d'opposition, a prédit la poursuite de la protestation, et in fine la victoire sur le pouvoir de Vladimir Poutine. «Rien d'inattendu ne s'est produit. Chacun comprenait que Poutine s'organiserait une victoire au premier tour et se déclarerait président», a déclaré Alexeï Navalny à l'antenne de la radio Echo de Moscou. «La protestation pacifique va se poursuivre (...), je suis sûr qu'elle aboutira dans un avenir plus ou moins proche à la chute du régime de Poutine tel que nous le connaissons», a-t-il ajouté.
8h02: Des milliers de personnes ont célébré la victoire de Vladimir Poutine dimanche soir, par l'AFP

Vladimir Poutine va revenir au Kremlin. Le désormais ancien Premier ministre russe a remporté, avec près de 64% des voix, la présidentielle au premier tour, selon des résultats quasi-définitifs publiés ce lundi matin.

L'homme fort du pays, déjà Président de 2000 à 2008, a obtenu 63,9% des voix après dépouillement des résultats dans 98,47% des bureaux de vote, selon les données annoncées par la commission électorale centrale. Le communiste Guennadi Ziouganov obtient 17,18% des voix, le libéral Mikhaïl Prokhorov 7,7%, le populiste Vladimir Jirinovski 6,24% et le centriste Sergueï Mironov 3,84%, selon ces chiffres, avec une participation de 64%.

Au lendemain du scrutin, l'opposition dénonce une élection truquée et a déjà prévu d'organiser à Moscou une importante manifestation.