Biélorussie: Crise diplomatique entre Minsk et les Vingt-Sept de l'UE

Avec Reuters

— 

La Biélorussie a demandé, ce mardi, le départ du représentant de l'Union européenne et de l'ambassadeur de Pologne et a rappelé ses propres ambassadeurs à Bruxelles et à Varsovie, annonce le ministère des Affaires étrangères à Minsk. En guise de solidarité, les représentants des Vingt-Sept pays de l'Union européenne ont décidé de quitter Minsk, a-t-on appris de sources diplomatiques à Bruxelles.

L'UE avait auparavant étendu ses sanctions à 21 juges et responsables de la police pour dénoncer les atteintes aux droits de l'homme qu'elle reproche au régime du président Alexandre Loukachenko. Ils font désormais l'objet d'une interdiction d'entrée sur le territoire de l'UE et d'un gel des avoirs. Plus de 200 Biélorusses sont désormais concernés par ces sanctions.

A Bruxelles, Catherine Ashton, porte-parole de la diplomatie européenne, a invité les représentants des Etats membres à se réunir pour réfléchir à la suite à donner aux initiatives de Minsk.