Yémen: Le président Saleh quitte officiellement le pouvoir

MOYEN-ORIENT Il laisse la place à son successeur et ancien vice-président, élu avec plus de 99% des voix...

Nicolas Bégasse
— 
Abd Rabbo Mansour Hadi Mansour Hadi, le 25 février 2012 à Sanaa, Yémen.
Abd Rabbo Mansour Hadi Mansour Hadi, le 25 février 2012 à Sanaa, Yémen. — REUTERS/Khaled Abdullah Ali Al Mahdi

Le président du Yémen Ali Abdallah Saleh a officiellement quitté le pouvoir ce lundi selon Al-Jazira, pour passer la main à son vice-président, Abd Rabbo Mansour Hadi, élu mardi dernier avec 99,8% des voix selon les résultats proclamés vendredi par la Commission électorale nationale à Sanaa.

Objectif: combattre le terrorisme

Lors d’une cérémonie au palais présidentiel de Sanaa, l’ancien Président a félicité son successeur et a espéré une passation de pouvoir pacifique. Il a appelé les «partenaires internationaux» à soutenir le Yémen et a affirmé que le nouveau gouvernement devait combattre le terrorisme, en particulier Al-Qaida, qui a profité des mois d’instabilité dans le pays pour y étendre son influence. Cela faisait des mois en effet que le pays était secoué par une vague de protestation envers le président Saleh, au pouvoir depuis 33 ans.

«Je mets la bannière de la révolution en des mains sûres», a conclut Saleh à la fin de la cérémonie retransmise en direct par la télévision yéménite.

Saleh, que beaucoup considèrent comme contrôlant toujours les affaires du pays, a souligné son soutien au nouveau chef d’Etat. Hadi, unique candidat lors de l’élection de mardi dernier, prend la tête du pays pour une période transitoire de deux ans.