Mahmoud Abbas, confronté au Hamas, tente un coup de poker

©2006 20 minutes

— 

La course contre la montre a commencé pour les mouvements palestiniens. Ils ont jusqu'à la fin de la semaine pour trouver un accord et sortir de la crise politico-financière. Jeudi, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a donné dix jours au mouvement islamiste Hamas pour s'entendre sur un programme de coalition avec son parti, le Fatah. Faute de quoi il organisera un référendum sur une initiative de sortie de crise. Celle-ci suggère de confiner la « résistance » aux territoires occupés (donc la fin des attentats en Israël), la formation d'un gouvernement d'union nationale et la création d'un Etat palestinien dans les territoires occupés par Israël en 1967. Pour le Hamas, cette initiative serait une reconnaissance implicite de l'Etat hébreu, ce qu'il refuse. Le texte aurait les faveurs de 80 % des Palestiniens, selon un sondage.