Suisse: Une campagne contre la sixième semaine de congés payés

Reuters

— 

Un important groupe de pression lié aux milieux d'affaires helvétiques fait actuellement campagne pour le rejet d'une proposition soumise à référendum créant une sixième semaine de congés payés en Suisse.

Les électeurs suisses sont appelés aux urnes le 11 mars pour un référendum d'initiative populaire soutenu par le syndicat Travail Suisse et appelant à un allongement de la durée légale des congés annuels.

Impact sur la monnaie nationale

Le groupe de pression, EconomieSuisse, estime que cet avantage social, s'il était adopté, constituerait une menace pour la compétitivité et l'emploi dans la Confédération helvétique qui doit déjà composer avec un coût élevé du travail.

Le groupe affirme également que cela aurait un impact sur la monnaie nationale qui est environ 30% plus forte qu'avant le début de la crise financière en 2008.

«Si les entreprises nationales ne peuvent pas produire à des prix compétitifs, il ne sera pas possible d'empêcher que de plus en plus d'emplois partent à l'étranger», affirme Gerold Bührer, président d'EconomieSuisse. Selon un sondage réalisé au début du mois, seuls 39% des Suisses sont favorables à la sixième semaine de congés payés alors que 55% se déclarent opposés à cette initiative.