Ioulia Timochenko serait victime de mauvais traitements en prison

© 2012 AFP

— 

La justice ukrainienne a rejeté vendredi l'appel de l'ex-Premier ministre et opposante Ioulia Timochenko condamnée en octobre à sept ans de prison pour abus de pouvoir.
La justice ukrainienne a rejeté vendredi l'appel de l'ex-Premier ministre et opposante Ioulia Timochenko condamnée en octobre à sept ans de prison pour abus de pouvoir. — Sergei Supinsky afp.com

L'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko, incarcérée depuis août, souffre de problèmes de santé dus à de mauvais traitements, a déclaré ce mardi la députée européenne et médecin tchèque Zuzana Roithova, dans un entretien téléphonique avec l'agence CTK.

«Ils l'ont privée de ses béquilles et ont arrêté le traitement par les analgésiques», a déclaré Zuzana Roithova qui a pu consulter en Ukraine la documentation médicale de Ioulia Timochenko, datant de novembre.

 Elle est «privée des droits fondamentaux»

Ioulia Timochenko, qui souffre de douleurs de dos, a «dû subir de longs interrogatoires, de plusieurs heures. Elle est vraiment tourmentée et harcelée», a-t-elle ajouté.

La documentation établie en novembre «démontre clairement que les affections constatées à l'époque dans la région lombaire étaient si sérieuses qu'elles nécessitaient un traitement convenable, notamment le repos au lit et un traitement anesthétique», a insisté l'eurodéputée tchèque.

Ex-ministre tchèque de la Santé, Zuzana Roithova était arrivé en Ukraine dimanche, afin de rédiger pour le Parlement européen un rapport sur la situation autour de l'état de santé de Ioulia Timochenko. Les autorités ukrainiennes n'ont toutefois pas permis à Zuzana Roithova de rendre visite à Ioulia Timochenko. «Ils n'autorisent personne à lui rendre visite, sauf sa fille et son avocat», a déclaré Zuzana Roithova, selon qui l'ex-Premier ministre ukrainien se voit «privée des droits fondamentaux dont tout le monde devrait bénéficier, même en prison».