Commémoration de massacre ou mariage animalier: La Saint-Valentin à travers le monde

MONDE A chacun sa façon de célébrer la fête des amoureux...

Julien Ménielle

— 

Des Palestiniennes devant des objets de la Saint-Valentin, le 13 février 2012 à Rafah dans le sud de la bande de Gaza.
Des Palestiniennes devant des objets de la Saint-Valentin, le 13 février 2012 à Rafah dans le sud de la bande de Gaza. — KHATIB/SIPA

Il existe plusieurs dates pour la fête de l’amour. Mais, même dans les pays où la tradition n’est pas séculaire, le 14 février est de plus en plus volontiers adopté. Mais au-delà du calendrier, la situation et les célébrations sont bien différentes d’un pays à l’autre. Petit tour d’horizon.

Jour férié au Pérou

Grande nouveauté 2012: Cette année, les Péruviens peuvent rester sous la couette et célébrer comme il se doit la Saint-Valentin, devenue jour férié. Avec en ligne de mire pour le président Ollanta Humala «l'objectif stratégique de croissance du secteur du tourisme et de l'industrie d'accueil», et «l'impact positif en ce sens de l'instauration de longs week-ends». Pour le romantisme, on repassera, mais il n’y a que le résultat qui compte.

Las Vegas commémore un massacre

Cette année, la belle ville de Las Vegas a choisi d’inaugurer son musée... du crime organisé. Le Mob Museum ouvre en effet ses portes ce mardi, pour commémorer le massacre de la Saint-Valentin, mené le 14 février 1929 par Al Capone en personne, au cours duquel sept de ses concurrents dans le cadre de la prohibition seront exécutés. A noter que deux autres massacres ont été menés le jour de la fête des amoureux, en 1949 et 1952.

Les Japonaises offrent des chocolats aux garçons

Au Japon, les filles profitent de cette journée pour offrir des Honmei choco à celui qu’elles aiment. L’occasion de faire un cadeau à son conjoint ou de se déclarer. Et pour qu’il n’y ait pas de jaloux, il y a aussi les Giri choco, de moins bonne qualité, que ces dames offrent à leurs camarades masculins avec lesquels elles n’ont pas de lien amoureux. Un mois plus tard, inversion des rôles, ce sont les hommes qui sortent les bonbons et les cadeaux.

La Chine marie une biche et un bélier

La Chine célèbre sa fête des amoureux (le Qi Qiao Jie) le septième jour du septième mois du calendrier lunaire. Mais de plus en plus, le 14 février est une autre occasion de fêter l’amour. Cette année, c’est ce jour qui a été choisi pour unir officiellement Chunzi (Pure) et Changmao (Longue toison), une biche et un bélier s’aimant d’amour tendre. Un mariage auquel 500 chanceux ont la possibilité d’assister, en achetant 8 euros un billet d’entrée spécial pour le parc animalier de Kunming.

Régime sec pour les Ouzbèks

En Ouzbékistan, fêter la Saint-Valentin, ça ne se fait pas. Le gouvernement considère en effet qu’il s’agit d’une fête occidentale, qui n’a rien à voir avec la mentalité du pays, majoritairement musulman. Pour ne pas rompre avec les habitudes prises en ce 14 février, les Ouzbèks ont été invités à célébré l’anniversaire de Babur, un poète local né au 15e siècle.

Une fête mal vue en Iran

La Saint-Valentin connaît un succès grandissant du côté des jeunes Iraniens. Mais le pouvoir voit la fête d’un très mauvais œil, un peu pour les mêmes raisons que leurs homologues ouzbèks. La fabrication d’objets en lien avec la Saint-Valentin est ainsi interdite et la police fait du zèle pour interrompre les fêtes, mêmes privées.