Grande-Bretagne: L'islamiste Abou Qatada libéré de prison

Reuters

— 

Le prédicateur islamiste Abou Qatada, considéré par les autorités britanniques comme une menace importante contre la sécurité nationale, a été libéré lundi soir de prison après un jugement en sa faveur de la Cour européenne des droits de l'homme.

Ce Jordanien de 51 ans, de son vrai nom Omar Othman, va cependant être placé sous une stricte surveillance. Il va devoir porter un bracelet électronique, ne pourra pas sortir de chez lui plus de deux heures par jour et n'est pas autorisé à utiliser internet ou un téléphone portable.

Il dément son appartenance à Al-Qaida

Abou Qatada a été libéré de la prison de haute sécurité de Long Lartin dans le centre de l'Angleterre, a-t-on appris de source proche du dossier. Le gouvernement a refusé de s'exprimer mais des images de télévision montrent le prédicateur islamiste, qualifié à Londres d'ambassadeur d'Al-Qaida en Europe, sortir de l'établissement pénitentiaire à bord d'une camionnette.

Les autorités britanniques considèrent que cet islamiste, condamné à deux reprises par contumace en Jordanie pour implication dans des projets terroristes, constitue toujours une menace contre la sécurité de la Grande-Bretagne et qu'il doit être expulsé avant les Jeux olympiques de Londres en juillet et août. La Grande-Bretagne affirme que des enregistrements vidéos de ses sermons ont été retrouvés en Allemagne dans un appartement utilisé par trois des auteurs des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Arrêté une première fois en 2002 sans inculpation dans le cadre de la législation antiterroriste, cet islamiste installé à Londres dément toute appartenance à Al-Qaida. Ses avocats affirment que s'il est expulsé vers la Jordanie, il risque d'être torturé ou rejugé à partir d'éléments obtenus par la torture.