Belgrade craint un regain du désir d'indépendance au Kosovo

©2006 20 minutes

— 

Coup dur pour Belgrade. La sécession du Monténégro pourrait servir de précédent aux indépendantistes du Kosovo. Dans la province serbe administrée par l'ONU et dont le futur statut est discuté en ce moment, les médias se sont empressés d'affirmer hier que « c'est au tour du Kosovo de devenir indépendant ». Les Albanais, qui représentent 90 % de la population kosovare, espèrent obtenir gain de cause cette année. Un désir de sécession que rejette catégoriquement la Serbie. Mais, explique Corinne Leroy, il sera « difficile d'expliquer aux Albanais qu'ils ne peuvent être indépendants alors qu'ils ont une langue, une culture, une religion (l'islam) différentes des Serbes, contrairement aux Monténégrins ».

M. S.

Belgrade considère le Kosovo comme son berceau historique depuis la bataille de Kosovo Polje sur le Champ des Merles en 1389, au cours de laquelle l'Empire ottoman a battu le royaume de Serbie.