L'Europe en ligne de mire

©2006 20 minutes

— 

Cap à l'Ouest. Prochaine étape pour le Premier ministre monténégrin : adhérer à l'Union européenne. Djukanovic devra cependant attendre, car peu nombreux sont ceux qui prédisent l'entrée du Monténégro dans l'Union avant dix ou quinze ans. Si l'économie du pays, qui a déjà adopté l'euro, a été assainie, le taux de chômage s'élève encore à 30 %.

Le pays remplit presque les critères économiques et politiques de Copenhague, exigés pour adhérer, même s'il doit améliorer ses performances et prouver qu'il se préoccupe du sort de ses minorités (32 % de Serbes, 5 à 10 % d'Albanais, autant de Bosniaques et de Roms). Si Djukanovic est parfois soupçonné de trafic mafieux, ce n'est pas un dictateur. En attendant de satisfaire ses lointains désirs d'Europe, il pourra rejoindre dans quelques mois les instances internationales et faire de son pays le 192e membre de l'ONU.

C. L.