Abou Mazen exige la liberté de mouvement pour Yasser Arafat

© 20 minutes

— 

Le nouveau Premier ministre palestinien, Abou Mazen, défend Yasser Arafat. Hier, à la veille de la date prévue pour son investiture, il a assuré qu’il refuserait toute invitation à se rendre à Washington tant qu’Israël n’aurait pas rendu à Arafat sa liberté de mouvement. Depuis décembre 2001, le président de l’Autorité palestinienne est isolé par l’armée israélienne à Ramallah, en Cisjordanie. Officiellement, les autorités israéliennes affirment qu’Arafat est libre de se déplacer, mais elles refusent de garantir qu’il puisse ensuite revenir à Ramallah, dont tous les accès sont contrôlés par Tsahal. La séance d’investiture d’Abou Mazen doit avoir lieu, aujourd’hui, à Ramallah. L’entrée en fonction de son cabinet est la condition exigée par George Bush à la publication de la « feuille de route », un plan de paix qui prévoit la création d’un Etat palestinien d’ici à 2005.