Monde

Saddam raillé à Bagdad, l’ancien raïs célébré à Tikrit

« Happy Birthday, Saddam Hussein », pouvait-on lire, hier, sur des murs de Tikrit, l’ancien fief du raïs irakien qui, s’il est toujours vivant, a eu 66 ans. Dans cette ville de 100 000 habitants, située à 180 km au nord de Bagdad, de nombreux portraits à

« Happy Birthday, Saddam Hussein », pouvait-on lire, hier, sur des murs de Tikrit, l’ancien fief du raïs irakien qui, s’il est toujours vivant, a eu 66 ans. Dans cette ville de 100 000 habitants, située à 180 km au nord de Bagdad, de nombreux portraits à l’effigie du président déchu ont été détruits. Mais certains habitants, choyés par l’ancien régime, ont inscrit des graffitis çà et là, tels que « Fuck you Bush, Saddam, we love you ». Certains de ces messages anonymes ont été aussitôt effacés par les soldats américains. Le ton était bien différent à Bagdad, où l’on a fêté l’anniversaire de Saddam Hussein dans la plus grande rigolade. Une foule d’habitants de la banlieue chiite de Sadr City – encore récemment appelée Saddam City – a célébré le jour de la naissance de l’ex-dictateur en ridiculisant un âne censé l’incarner. « Pour la première fois de ma vie, je ne vais pas être obligé d’assister aux cérémonies d’anniversaire », déclarait ainsi Ali, 24 ans. « Nous allons apporter des fleurs et un gâteau pour l’âne, cet après-midi », indiquait Hassan al-Hussein, 27 ans, l’un des organisateurs de cette « cérémonie » d’un nouveau genre. (avec AFP)