Dakar: Affrontements entre policiers et manifestants mardi

Reuters

— 

Des échauffourées ont opposé mardi à Dakar des manifestants aux forces de sécurité sénégalaises, qui ont fait usage de gaz lacrymogènes lors d'un rassemblement de protestation contre la décision du président Abdoulaye Wade de briguer un troisième mandat lors de l'élection du 26 février.

Le Conseil constitutionnel, dont les cinq magistrats ont été nommés par Abdoulaye Wade, a estimé dimanche que le président sortant était habilité à briguer un troisième mandat.

Les manifestants ont lancé des pierres en direction des policiers, qui ont riposté à coups de matraques et de gaz lacrymogènes, a constaté un journaliste de Reuters.

Les manifestants et les dirigeants de l'opposition, rassemblés au sein de l'organisation M23, s'étaient donné rendez-vous dans le centre de Dakar pour presser le chef de l'Etat, âgé de 85 ans, de revenir sur sa décision.