Alain Juppé à l'ONU pour faire condamner la répression

— 

La communauté internationale accroît la pression sur Damas. Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères français, se rend aujourd'hui aux Nations unies à New York pour tenter de convaincre le Conseil de sécurité de voter une résolution condamnant la répression des manifestations hostiles au régime. La réunion vise à débattre du projet de résolution inspirée par le plan de la Ligue arabe. Celui-ci serait soutenu par au moins dix des quinze membres du Conseil de sécurité des Nations unies, selon une source diplomatique française – ce qui est suffisant pour qu'elle soit votée, mais chacun des cinq membres permanents du Conseil peut ensuite y opposer son veto. Le plan de la Ligue arabe prévoit la mise à l'écart du président Bachar al-Assad et la mise en place d'un gouvernement d'union nationale, afin de faire cesser le bain de sang en Syrie, où plus de 5 000 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation en mars 2011, selon l'ONU.