Syrie: Hillary Clinton appelle l'ONU à agir pour faire cesser la violence

© 2012 AFP

— 

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé lundi l'ONU à agir pour faire cesser la violence en Syrie, à la veille d'une réunion du Conseil de sécurité où elle compte se rendre aux côtés de plusieurs de ses homologues.
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé lundi l'ONU à agir pour faire cesser la violence en Syrie, à la veille d'une réunion du Conseil de sécurité où elle compte se rendre aux côtés de plusieurs de ses homologues. — Jewel Samad afp.com

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé lundi l'ONU à agir pour faire cesser la violence en Syrie, à la veille d'une réunion du Conseil de sécurité où elle compte se rendre aux côtés de plusieurs de ses homologues.

«Les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus fermes l'escalade des attaques violentes et brutales perpétrées par le régime syrien contre son propre peuple», a déclaré Hillary Clinton dans un communiqué. «Le Conseil de sécurité doit agir afin de faire clairement savoir au régime syrien que la communauté internationale considère ses agissements comme une menace pour la paix et la sécurité».

Hillary Clinton a indiqué qu'elle se rendrait mardi à la réunion du Conseil de sécurité à New York où doivent se retrouver plusieurs ministres des Affaires étrangères occidentaux, dont le Français Alain Juppé et le Britannique William Hague. Les pays occidentaux souhaitent faire adopter un projet de résolution qui réclame le départ du président syrien Bachar al-Assad. Mais la Russie, qui dispose d'un droit de veto, a réaffirmé lundi son opposition à ce projet.

«La violence doit s'arrêter»

Pour Hillary Clinton, le Conseil de sécurité doit «adresser un message clair de soutien au peuple syrien pour lui dire: nous sommes à vos côtés».

«Au cours des derniers jours, nous avons assisté à une intensification des opérations syriennes de maintien de l'ordre dans tout le pays, provoquant la mort de centaines de civils», a déclaré Hillary Clinton. «Le gouvernement a bombardé des zones civiles à l'aide d'obus de mortier et de tirs de tanks et abattu des bâtiments entiers sur leurs occupants».

«La violence doit s'arrêter pour qu'une période de transition démocratique puisse s'amorcer», a plaidé la chef de la diplomatie américaine.