La Floride, Etat clé pour la victoire

— 

Newt Gingrich et Mitt Romney (à dr.).
Newt Gingrich et Mitt Romney (à dr.). — P. SANCYA / AP / SIPA

Une primaire aux allures de duel. Les 4 millions d'électeurs de Floride votent demain dans le cadre du processus de désignation du candidat républicain à l'élection présidentielle du 6 novembre aux Etats-Unis. Les deux favoris, Newt Gingrich et Mitt Romney, sont crédités respectivement de 41 % et 33 % des intentions de vote.

Considéré comme un Etat indécis (« swing state »), la Floride pourrait orienter la suite du processus de sélection du Grand Old Party. En gagnant dans cet Etat, Mitt Romney pourrait s'offrir une croisière électorale jusqu'au Super Tuesday, jour où neuf Etats votent le même « super mardi », le 6 mars. Du coup, l'enjeu est de taille pour les deux favoris, d'autant que Newt Gingrich, l'ancien président de la Chambre des représentants, après sa victoire en Caroline du Sud, conteste sa place de favori à l'ancien gouverneur du Massachussets.

D'ailleurs, jeudi soir, le débat opposant les deux candidats a été très disputé. Gingrich, dont le programme en matière d'immigration est plus modéré que celui de la plupart des autres républicains s'est vu attaqué par Romney. « Je ne suis pas anti-immigrant. Mon grand-père est né au Mexique. Le père de mon épouse est né au pays de Galles. Ils sont venus dans ce pays. La seule idée que je puisse être anti-immigrant est répugnante, n'utilisez pas un tel terme », a violemment réagi le candidat. Dans cet Etat, où vit une importante communauté latino, être étiqueté anti-immigration n'est pas un avantage.